Le chien qui louche, Etienne Davodeau

Lui : agent d’accueil et de surveillance au musée du Louvre. Elle : employée à droite à gauche en intérim. Dans sa famille à elle, on conserve précieusement une croûte : un chien qui louche, peint par un ancêtre. Lui sera contacté par un groupe mystérieux « la République du Louvre », qui rassemble de doux tarés liés par une histoire personnelle au musée. De fil en aiguille, un défi va se dessiner : faire rentrer, grâce aux aficionados de la « République… » le vilain tableau aux côtés des plus grands chefs-d’oeuvre…

Une BD plaisante, sans doute pas la meilleure de Davodeau, l’histoire, curieuse certes, ne m’a pas vraiment passionné.

 

Publié en octobre 2013.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s